L’élimination de toute la volaille a été ordonnée par le gouvernement malais dans un rayon de 10 km autour des lieux d’émergence contagieuse. Il diminue cependant les risques de recombinaisons entre un virus humain circulant et un virus animal ou un virus H5N1 en voie d'humanisation. Dans la plupart des cas, les personnes contaminées avaient eu des contacts rapprochés avec des volailles infectées ou avec des objets contaminés par leurs déjections. Le décès survient entre 9 et 10 jours après le début des signes cliniques, il est lié à la progression de la détresse respiratoire. Cette méthode est moins sensible et moins spécifique que la détection du génome viral par isolement en culture cellulaire. Les médicaments de ce type incluent le zanamivir et l’oseltamivir, ce dernier étant autorisé pour le traitement prophylactique au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni milite maintenant pour l’interdiction des importations d’oiseaux exotiques (mais les experts craignent qu’une telle interdiction mène au développement d’un trafic bien plus difficile à contrôler, car sans surveillance sanitaire officielle). Par ailleurs les chercheurs responsables de cette nouvelle analyse confirment que les décès ont essentiellement touché la population jeune. Les mutations sont donc fréquentes, particulièrement au contact d'autres matériels génétiques par polymérisation de transcription inverse peu de temps avant la mort de la cellule quand son noyau est directement exposé et intensément actif. Jusqu’à présent, les autorités chinoises affirment n’avoir trouvé aucune évidence de transmission interhumaine[15]. Depuis 1997, il semble avoir élargi la liste de ses cibles. Mais d'autres pays européens, placés en cœur de l’Union européenne bien que n’en faisant pas partie, sont mal lotis et pas préparés tels que la Bosnie-Herzégovine et la Macédoine qui pourraient être exposées très tôt. Des analyses sont en cours. Le professeur Didier Houssin, délégué interministériel chargé de la lutte contre cette maladie, déclare le 17 octobre 2005 qu'une pandémie grippale est inéluctable sans pouvoir en prévoir la date. Les pays en développement seraient beaucoup plus touchés avec 96 % du total des morts, pour un nombre total de morts qui serait compris entre 51 et 81 millions, ce qui correspond à un doublement du nombre de morts normalement enregistré chaque année. Covid-19 : l'immunité serait solide ... durant 6 mois, Gestion du stress : les limites de la pleine conscience, Asthme, eczéma, allergies, obésité : les dangers des antibiotiques avant 2 ans. - « Alexander the Great and Wets Nile Virus Encephalitis » Emerg.Infect.Dis., 2003, 9: 1599 -1603. (Ces données sont obtenues en multipliant les évaluations de la mortalité due à la grippe espagnole par le facteur correspondant à l'augmentation de la population depuis 88 ans). Les virus ci-dessous ont été sélectionnés pour la préparation par génétique inverse de virus vacciniques réassortant modifiés à partir de la souche de laboratoire A/PR8/34. « Grippe aviaire » désigne les différentes formes de la maladie causée par le virus de la grippe qui infecte les oiseaux sauvages et les oiseaux domestiques. nécessaire]. De nombreuses mutations ont été détectées depuis 2003, dont chez un patient turc en 2006 ; l'impact de ces mutations est généralement inconnu ou mineur selon l’OMS. On pense que tous les oiseaux sont sensibles à cette infection, mais certaines espèces sont plus résistantes que d’autres. En 2007, un rapport d'autopsie[28] a pour la première fois décrit le cas d’un fœtus humain atteint par le H5N1 (celui d’une chinoise de 24 ans, morte du H5N1 HP 9 jours après les premiers symptômes et alors qu’elle était enceinte). Avant même que ces résultats d’analyse soient connus, quelque 5 000 oiseaux et volailles ont été éliminés dans la zone infectée. Au-delà des conditions de promiscuité dans les fermes et marchés animaux, le cas des oiseaux migrateurs est très préoccupant. Il a été confirmé ensuite que ce n'était pas le perroquet du Surinam qui était en cause, mais des canaris en provenance du Sud Est asiatique en quarantaine avec le perroquet. Les virus grippaux sont réputés ne pas résister à la chaleur. Dans deux cas, les chroniqueurs eux-mêmes notent une concomitance entre épizootie aviaire et épidémie humaine : Dès 2003, certains ont volontiers incriminé les migrations aviaires comme vecteur principal de diffusion de la maladie, mais ceci n'était et ne reste qu'une hypothèse. Le 3 août 2005, l’OMS a indiqué qu’elle suivait très attentivement les rapports de la Chine sur le cas des 38 personnes décédées et plus de 200 autres malades infectés par une maladie d’origine porcine dans la province du Sichuan. Le vaccin ordinaire contre la grippe hivernale ne serait d'aucune efficacité contre le H5N1 directement,mais éviterait les recombinaisons dans le cadre d'une grippe classique opportuniste, ce qui en augmenterait le facteur aggravant, tout en augmentant sa contagiosité. « La chose importante que nous devons retenir pour une éventuelle nouvelle pandémie est qu’il faut être vigilant sur le fait qu’elle peut s’abattre différemment dans les différentes parties du monde. Des millions d’oiseaux domestiques ont dû être éliminés dans le Sud-Est asiatique. ». Cependant les analyses plus poussées montrèrent que ce cas n'est pas lié au virus H5N1, mais à une forme moins virulente sans danger pour l’humain. Le bilan peut être jusqu’à 20 fois plus catastrophique dans certains pays par rapport à d’autres. Certains craignaient que la prochaine région touchée fût les vallées du Nil de l’Égypte au Soudan et du Niger, puis les régions sub-sahariennes où migrent également nombre d’espèces européennes durant l’hiver. C'est un virus qui semble apte a la survie dans les milieux aquatiques ou humides complexes[4]. Le CDC recommande aux voyageurs vers les zones de l’Asie où des émergences du H5N1 se sont produites d’éviter tous les élevages de volailles, et les animaux dans les marchés d’alimentation vivante. Une étude[23] a précisé le rôle des oiseaux migrateurs comme réservoir ou transporteurs de la grippe aviaire. Selon une étude publiée en 2011, il semble que le lac Qinghai soit une zone carrefour pour le H5N1 et sa diffusion[24]. Au moins 400 dindes sont mortes du virus H5N1, les autres ont été abattues. Elle mit d’autre part en place des laboratoires d’analyse et une surveillance accrue dans les zones les plus exposées, en particulier à l’embouchure de la Loire, en Camargue, et dans le Sud-Ouest (lieu de passage et de nidification d’oiseaux migrateurs, et aussi région d’élevage d’oies et canards). Les vétérinaires européens ont estimé que des "zones-tampons" de la taille d'un département français ou d'une région devront être créées pour enrayer l'épizootie, comme cela a été fait avec succès pour des épizooties précédentes. Dans ce cas, les virus transmissibles étaient sensibles à l'oseltamivir[40],[41]. En 1918, le taux de mortalité n’était par exemple que de 0,2 % au Danemark, mais a atteint 7,8 % en Inde. Des virus H5N1 hautement pathogènes ont survécu plus d’un mois (« au moins 35 jours ») à 4 °C dans des fientes et près d’une semaine (6 jours) lors d’une expérience où les fientes étaient maintenues à 37 °C, mais des souches du H5N1 semblent s'être parfaitement adaptées à des régions subéquatoriales où la température ne descend pas en dessous de 17 °C dans l'air et rarement sous les 25 °C dans l'eau[34]. C’est un risque qui augmente avec la croissance du nombre d'hôtes de souches grippales animales et/ou humaines (ce nombre est estimé par certains experts à quelques centaines de cas humains pour l'apparition d'une première mutation à caractère humain par recombinaison génétique, au vu du taux actuel de mortalité et de la durée de survie des patients, et du nombre de gènes estimé pour ce virus). Les oiseaux qui ont volé sur de très longues distances l'ont fait sur des temps très courts espacés de longues périodes de repos[23]. Au 21 juillet 2005, 109 cas d’infection humaine étaient confirmés, causant le décès de 55 personnes hors de la Chine. Johnson N.P., Mueller J. Moderna annonce une efficacité de 94,5% pour son candidat-vaccin. Des virus du Clade 2 ont circulé chez les oiseaux en Chine et en Indonésie en 2003-2004 puis ils ont en 2005-2006 diffusé vers l'ouest, le Moyen-Orient, l’Europe et l’Afrique, devenant le principal responsable des infections humaine fin 2005 et début 2006 où un nouveau variant semble émerger en Asie du Sud-Est (Indonésie principalement) En comparaison, les foyers naissant en milieu rural (plus exposés aux migrations d'oiseaux sauvages contaminés) sont nettement plus faciles à contenir par des mesures sanitaires. La consommation de viande de volaille cuite à une température supérieure à 70 °C (les différentes parties de la volaille doivent être cuites) ne présente aucun risque. Une analyse du liquide récupéré après un Lavage Broncho-Alvéolaire (ou LBA) est recommandée plutôt que l’écouvillonnage nasal ou de la gorge qui suffisaient pour la grippe saisonnière. La majorité des cas cliniques concernent des oiseaux d'élevage et surtout la dinde, puis la poule et moindrement d'autres espèces (caille/perdreau, canards, oies, autruche). Selon d'autres sources et d'autres chercheurs, l'une de l’américain Henri L. Niman, et l’autre italienne[37], les séquences de mutation s’accélèrent et les risques ne sont pas d’une réelle mutation, mais plutôt d’une recombinaison du virus qui a déjà commencé avec ceux des cygnes H1N1 et H1N2, ils œuvrent contre l'OMS qui séquestre les données[38]. Cependant, l’OMS a exprimé des inquiétudes sur le fait que tous les pays ne communiquent pas les émergences contagieuses aussi complètement qu’ils le devraient. Cependant, le Tamiflu ne ferait que ralentir la progression du virus à travers les cellules de l'organisme et ne guérirait pas. Le nombre de morts estimé dans cette nouvelle étude correspond étroitement à celui d’une autre analyse publiée en juin 2012 par les Centres de contrôle des maladies américains (CDC). En cas de maladie quelle qu'elle soit, il faut protéger les enfants (notamment les nourrissons où les évolutions sont rapides du fait qu'ils ne disposent pas encore d'une réponse immunitaire suffisante) et personnes dont le système immunitaire est affaibli (tout malade) en les éloignant si possible des personnes infectées. L’infection des humains a coïncidé avec une épizootie de grippe aviaire, causée par le même agent infectieux, dans les élevages de poulets à Hong Kong. Mais – au moins dans certains cas – les virus hautement pathogènes semblent pouvoir franchir la barrière placentaire. Également au début du mois d’août 2005, une émergence de grippe A (H5N1) a été confirmée au Kazakhstan et en Mongolie, ce qui suggère une extension de la zone contaminée par le virus[7]. Dans 60 à 80 % des cas, on note une leucopénie avec principalement une lymphopénie associée à une thrombocytopénie modérée. Un virus faiblement pathogène peut indirectement présenter un risque écoépidémiologique (dont pour l'être humain dans le cas d'une maladie zoonotique) s'il est facilement transmissible d'un individu à l'autre et/ou d'une espèce à l'autre, en cas de recombinaison génétique qui produirait un nouveau virus à la fois hautement pathogène et facilement transmissible (contagieux), ce qui en ferait un candidat potentiel comme facteur de panzootie et/ou d'épidémie plus grave, voire de pandémie[50]. Au Vietnam, trois frères sont tombés malades après avoir consommé une soupe crue de sang de canard, ce qui a reposé la question des modes de transmission du virus et des risques liés aux animaux domestiques ou à d’autres espèces relais potentielles en cas de début de pandémie. En 2006, une étude[42] a cherché à évaluer combien de morts aurait fait en 2004 un virus du type de celui de la Grippe espagnole. Ces virus étaient encore sensibles au Tamiflu, mais le traitement n'était clairement pas suffisant pour le supprimer. Cette méthode permet aussi de détecter d’éventuels microbes responsables de surinfections. Il constitue un creuset idéal à la recombinaison du virus, car il est à la fois sensible aux virus aviaires et aux virus humains. En effet, les auteurs de cette étude expliquent que le bilan réel pourrait même atteindre les 400 000 décès imputables à cette pandémie, si l’on compte notamment les personnes décédées par insuffisance cardiaque suite à l’infection grippale. Ils ne sont donc a priori peu ou pas efficaces en cas de virus pandémique recombiné. Le Conseil fédéral (gouvernement suisse) annonce en cas de pandémie, non avéré à ce jour, un maximum de 10 000 morts et de deux millions de personnes qui pourraient être contaminées. L… Une fois qu’une émergence est détectée, les autorités locales ordonnent souvent une extermination massive des oiseaux et des espèces animales affectées. Celle-ci, basée sur les données préliminaires, avait estimé que 201 000 personnes étaient mortes de la grippe et de problèmes respiratoires et 83 000 à cause de problèmes cardiaques. Un test diagnostique basé sur une méthode immunochromatographique sur membrane a été développée dans le commerce. Les données scientifiques et historiques sont rares avant la fin du XIXe siècle (1880). En juillet 2005, un homme à Jakarta a été le premier cas fatal confirmé en Indonésie. Une pandémie nécessiterait que la contagion ne puisse être contenue efficacement par la détection et le confinement de nombreux porteurs mobiles non encore malades au sein d'une population assez large et assez concentrée (notamment en milieu urbain). La grippe aviaire est une maladie infectieuse, provoquée par un virus grippal de souche A, n’affectant que les oiseaux. Ces études seront à partir de mi-2006 facilités par l'ouverture des bases de données génétiques à tous les chercheurs (elles étaient antérieurement réservées aux laboratoires affiliés à l'OMS, faute d'accord des gouvernements des pays-membres de l'OMS pour leur ouverture publique). La literie des malades doit être aérée et bien séchée tous les matins, les draps changés souvent. En mai 2005, les cas de grippe aviaire chez le porc ont été détectés en Indonésie (« peste porcine » pathogène). De façon similaire, l’Union européenne a imposé le bannissement de ces mêmes produits malais. Elle se fait également par l’inhalation de gouttelettes de Pflügge (parole), la toux (plus de 5 microns de diamètre) et le contact direct qui ne permettent alors au virus qu’une atteinte des voies respiratoires supérieures. Le virus est naturellement adapté au froid, ce qui explique pour partie la prédominance épidémique en saisons d'hiver, même à l'air libre en milieu naturel (ce qui favorise la contamination par simple contact de surfaces souillées, par respiration de gouttelettes respiratoires infectées, et en milieux humides très prisés par les oiseaux. Cumulative Number of Confirmed Human Cases of Avian Influenza A/(H5N1) Reported to WHO, National Institute of Allergy and Infectious Diseases, http://www.who.int/entity/csr/disease/avian_influenza/guidelines/h5n1virus2006_08_18/en/index.html, La FAO met en garde contre une résurgence de la grippe aviaire, La Malaisie se déclare désormais exempte de grippe aviaire, La grippe aviaire au Kazakhstan et en Mongolie, Les volailles néerlandaises enfermées à la suite de la découverte du virus en Russie occidentale, Plan de trois ans pour contrer la dissémination de la maladie en Asie du Sud-Est, Oiseaux morts en Israël et possible recombinaison du virus H5N1 avec la séquence S227 du H9N2, Statistiques de l’OMS au 29 septembre 2005, Carte 2005 et 2006 de contamination en Asie et Europe, Les États-Unis commandent des doses supplémentaires du vaccin antiviral contre une future pandémie humaine, La chute du taux de mortalité due au virus préfigure un nouveau danger, Inquiétudes sur la transmission interhumaine après un décès inexplicable en Indonésie, http://www.who.int/mediacentre/factsheets/avian_influenza/fr/index.html, Communiqué de l’OMS du 20 février 2006 sur les mutations du H5N1, Études menées par l’Institut Pasteur de Hanoï sur les mutations virales nécessaires chez l’animal pour que le virus s’adapte à l’homme, Séquestration des souches de séquencement par l’OMS, Problèmes rencontrés lors du développement d’un vaccin antigrippal, Airborne Transmission of Influenza A/H5N1 Virus Between Ferrets, « The Potential for Respiratory Droplet Transmissible A/H5N1 Influenza Virus to Evolve in a Mammalian Host », Immunité du H5N1 au traitement curatif à l’amantadine en Asie du Sud-Est, Échec de la fabrication d’un vaccin aux États-Unis, selon Michael Levitt, Influenza aviaire dans le monde : situation au 31 janvier 2015, L’influenza aviaire hautement pathogène ou peste aviaire, Un modèle expérimental d’épreuve avec une souche de virus de la grippe aviaire de sous-type H7N1 «faiblement» pathogène pour évaluer la protection contre l’infection par ces virus, Risque pandémique lié à la grippe aviaire, Histoire des épizooties de grippe aviaire, Organisation mondiale de la santé animale (OIE, Office international des épizooties), Santé animale : Rapports spéciaux (Influenza aviaire), Plan de lutte contre une « pandémie grippale », Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), Le plan anglais de prévention d'une pandémie de grippe. Ce même jour, la France confirme son premier cas aviaire dans l’Ain et l’Inde reconnaît 50 000 oiseaux retrouvés morts au Maharashtra les jours précédents, alors que l’Égypte connaît ses premiers cas de malades humains. Une réunion de responsables de la santé européens à Londres signala que tous les pays membres de l’Union n'étaient pas préparés de façon égale à une pandémie. Si une telle mutation se produit sans que le H5N1 perde de sa virulence, une pandémie mondiale pourrait survenir, avec un nombre de morts rivalisant avec celui de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Ils pouvaient être liés à la stratégie de détection et de lutte contre une pandémie / manque de vaccin, à une faible réactivité, à une préparation insuffisante, à un manque d'antiviraux et/ou une monothérapie (un seul médicament, pour un virus qui a la réputation de muter facilement) et des facteurs contextuels et de long et moyen terme. C'est ce même classement qui est utilisé pour le choix des souches à utiliser pour produire des vaccins (aviaires et humains) ou des candidats-vaccins prépandémiques adaptés au moment et au lieu. Le ministre de l’Agriculture a dit que le virus trouvé chez les canards élevés dans la ferme provenait d’oiseaux migrateurs venus de Russie[10]. Le confinement des volailles sera levé le lundi 1er mai. Si la question de la grippe aviaire a rapidement mobilisé tant d'experts et d'organismes internationaux, dont l'ONU, l'Organisation mondiale de la santé et la FAO, c'est en raison d'une possible « humanisation » du virus H5N1, qui par ailleurs semble aussi dangereux que celui de la grippe de 1918, qui est aujourd'hui le seul auquel on puisse le comparer en termes de virulence. Contrairement aux vaccins actuels n'assurant qu'une protection partielle pendant une seule saison et à renouveler chaque année pour la grippe humaine (et plusieurs fois par an sur les grippes H2, H5 et H7 des animaux d'élevage), ce vaccin assurerait une immunité durant 10 ans, et serait moins coûteux à produire en plus grande quantité. Normalement, la grippe aviaire ne touche pas l’homme. Elles contiennent jusqu’à 107 particules virales infectieuses par gramme[31]. Certains cas ont pu faire croire à un mode de transmission différent à l'être humain, mais des enquêtes épidémiologiques plus poussées ont pu montrer l'existence de foyers aviaires (petits élevages urbains) non déclarés à proximité de lieux d'habitation. Charte sur les données personnelles. Dix-huit personnes ont été infectées, dont six sont décédées. Les nouveaux cas de contagion dans la volaille ont été confirmés dans les provinces de Ayutthaya et Pathumthani en Thaïlande et dans la ville de Chaohu dans la région chinoise de Anhui en juillet 2004. Dans ces derniers cas, l’influenza aviaire hautement pathogène peut être suspectée au vu des symptômes et de certaines caractéristiques écoépidémiologiques, en particulier avec des épizooties commençant chez les oies ou les canards dont on sait aujourd’hui qu’ils sont très susceptibles au virus. Les scientifiques suggèrent que ces faibles dommages puissent être expliqué par l’immaturité du système immunitaire du fœtus, qui ne produit pas de tempête de cytokines et chemokines face à l’agression virale. Peu après, la mère est tombée malade et a péri également. Le 18 février 2006, en Allemagne, il y a 40 cas de grippe aviaire avérés. De plus, ce chiffre de 203 000 pourrait même être une sous-estimation, puisqu’il ne concerne que les décès par maladie respiratoire liée à une infection grippale cette année-là. Le sous-type H5N1 est de ceux susceptibles de provoquer une grippe aviaire transmissible à l'être humain. Veille informative sur la grippe aviaire et le virus h5n1. Parmi une trentaine de cas de transmission interhumaine possibles, un seul a été démontré avec certitude. semblait être l’intermédiaire obligatoire ou privilégié entre l'oiseau et l'être humain. La dose infectante est environ 100 fois plus faible dans le cas d’une transmission par aérosols (qui est de l’ordre de quelques doses infectieuses). Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé, Pourquoi Docteur Tous droits réservés, 2020, Grippe aviaire : le nouveau virus H6N1 inquiète les chercheurs, Coronavirus : le scénario d'une pandémie mondiale s'éloigne, Quinze fois plus de morts avec la grippe H1N1, Podcast : "Il n'y a pas de contre-indication pour un vaccin", Sommeil : les femmes dorment moins bien que les hommes, Un nouveau test pour diagnostiquer le syndrome de fatigue chronique, Pourquoi le cannabis est de plus en plus dangereux, Rougeole: 50% de décès en plus dans le monde entre 2016 et 2019, Jouer aux jeux vidéo peut aussi améliorer le bien-être, E-cigarette : les vapoteurs plus sensibles aux virus respiratoires que les fumeurs classiques, La Covid-19 fait littéralement grincer des dents, Diabète : la consommation d’œufs peut augmenter le risque, Maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, obésité... : de nouvelles perpectives de traitement liées au microbiote, Comment la Covid-19 bouleverse la vie des anciens malades. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un vaccin, l'oseltamivir, un agent antiviral, pourrait protéger des infections humaines par certaines variantes de virus grippaux et éviter le développement de complications graves (voir la section Traitement ci-dessous). Office international de épizooties, Paris, 2000, 366 p. Fleming G. - Animal plagues : their history, nature and prevention. Le chat pourrait être un des intermédiaires possibles. Mais il est arrivé que des souches hautement pathogènes provoquent une maladie respiratoire grave chez l’être humain. Globalement le virus semble cependant de plus en plus agressif envers l'être humain (sauf pour la souche qui a sévi en Turquie). On estime que plus de 140 millions d’oiseaux sont morts ou ont été tués à cause de l’émergence contagieuse. Un vaccin a été mis en place contre l'influenza aviaire H5N1 mais il n'est pas accepté par la population qui l'accuse de donner la maladie. pourraient alors le transporter, et l'on peut craindre une transmission de type gastroentérite si le virus mutait pour devenir très contagieux). Un masque de protection n'offre une protection efficace que s'il est bien utilisé, notamment au niveau de l'étanchéité par rapport au visage. On sait depuis 1995 au moins que les fientes d’oiseaux sont probablement la 1re source de contamination. Les chercheurs européens bouche bée devant ce bilan. En raison du délai nécessaire (environ quatre mois) à la production en masse d’un vaccin qui pourrait protéger d’une pandémie grippale humaine, le Dr. Anthony S. Fauci, directeur du National Institute of Allergy and Infectious Diseases aux États-Unis, a annoncé que les États-Unis commanderont des doses supplémentaires du vaccin destinées à contenir une pandémie humaine, si elle devait se produire[19]. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’elles entraînent entre 3 et 5 millions de cas graveset 290.000 à 650.000 décès par an dans le monde. La promiscuité des individus et peut-être la promiscuité avec l’animal, souvent liée à la pauvreté ou à certains modes de vie (Inuits dans les igloos par exemple) était un facteur de risque. En laboratoire ou dans la nature, ces espèces se sont montrées sensibles au H5N1. Le contact des mains avec les zones infectées lors du nettoyage n'est pas dangereux, la couche cornée et lipidique de la peau constituant une barrière protectrice très efficace, mais cela n'exclut pas le lavage des mains après exposition, et avant la manipulation de produits alimentaires ou avant les repas. C'est donc une très lourde facture en terme d'années de vie perdues, » explique le Dr Lone Simonsen auteur de cette étude à la web radio médicale MD-FM. Il a également déclaré que puisque le virus s’est transmis aux oiseaux migrateurs, l’émergence pandémique pourrait survenir en Afrique ou au Moyen-Orient, plutôt qu’en Asie du Sud-Est comme on l’avait supposé jusqu’à présent. Qu'est-ce que la grippe aviaire ? Chez les oiseaux, il existe 16 sous-types de virus grippaux pour l’hémagglutinine. Les dates de toutes ces « batailles » ont été relevées par Fleming [4]. Plus tard en août, le virus a été trouvé en Russie occidentale, faisant sa première apparition en Europe. En vous abonnant à la newsletter de Pourquoi Docteur, vous recevrez chaque jour une information exclusive en avant-première, vous bénéficierez de notre couverture quotidienne de l’actualité de la Santé et vous aurez accès à toutes nos émissions en direct, nos vidéos, nos fiches pratiques, nos dossiers et enquêtes.
Resultat Crpe Créteil 2020, Bracelet Fillette Fantaisie, Géante Du Jersey, Kamel Ouali Femme, Infection Bactérienne Chien, Suite Arithmétique Exercice, école D'architecture D'intérieur à Létranger,