Mais ce vénérable vieillard, bien que compromis, n'est pas le cerveau du complot, et il a une admiration sincère pour Jim. Robert Conrad montre de réelles qualités de comédien lorsque les adversaires croient son personnage soumis à leur volonté, ainsi que ses aptitudes physiques habituelles lors de scènes d’affrontements spectaculaires. Cette aventure ne manque pas de charme, avec un scénario assez banal largement compensé par la qualité de l'interprétation. Pourquoi ? Au contraire, la blonde Hélène, dotée d'un esprit crapuleux, est une complice dévouée de Miss Valentine. Ici, les relations sont tendues entre le docteur et son nouvel associé, un fermier mal dégrossi nommé Morgan. Ils craignent que la sécurité de la convention des juges de l'Union, réunie sous l'égide du juge McGuigan, ne soit menacée par Zeno Baroda, un anarchiste récemment libéré de prison par McGuigan. En fait, si l'on prend parti de ne jurer que par les épisodes au ton « fantastique », ce qui va souvent de pair avec un dénigrement injuste des histoires jugées « western », si l'on décrète que le fantastique est le « bien » et le western le « mal », on peut en arriver à ce déni de réalité flagrant, et à apprécier d'autant plus les épisodes qu'ils sont stupides, une attitude peu appréciée par la catégorie de spectateurs peu amateurs de l'épisode final très controversé de la série Le Prisonnier, par exemple. Une demi-douzaine de bandits originaires de tous les continents, et destinés à devenir les chefs de la nouvelle organisation criminelle internationale, constituent une galerie de personnages aussi stupides que méchants. On remarque que les exploits physiques de West sont devenus célèbres puisque M. Singh veut lui confier l'éducation de ses trois fils. Comme souvent dans les séries américaines, l’image donnée de la France est négative, voire caricaturale. Le docteur Loveless a inventé un produit capable de détruire toute végétation et de provoquer de gigantesques incendies. La Femme à la Hache est éliminée d'emblée par le Barbe-Bleue de Chicago, qui a toujours aimé faire des cadeaux aux femmes, comme le dit un de ses acolytes après qu'il ait offert à la manieuse de hache un joli couteau planté dans le dos. Il faut insister sur la mise en scène, notamment lors de la partie située dans un parc d'attraction désert, et sur la musique, qui devient au cours de cette saison d'une qualité exceptionnelle. La seconde partie est de facture plus classique avec un côté western. Manifest (TF1) : Josh Dallas (Ben) révèle l'événement qui a complètement bouleversé sa vie, Demain nous appartient (spoilers) : le résumé en avance de l’épisode 799 du mercredi 18 novembre, Ici tout commence (spoilers) : le résumé en avance de l’épisode 13 du mercredi 18 novembre. 14. Les péripéties qui agrémentent cet épisode sont des classiques de la série avec des gadgets tels que le fauteuil poignard ou le livre électrique, ainsi qu’une machine à tuer et des passages secrets. Une très belle scène! LA NUIT DES COSAQUES (THE NIGHT OF THE TARTAR). Voilà un épisode controversé. Ehmart a tout à la fait le physique de l’emploi…. 2. Un classique de la série qui permet au docteur Loveless de montrer l’étendue de ses connaissances scientifiques. Le dialogue suivant illustre la tonalité des rapports entre Horacio et West : - Votre plan ne s'inspire pas du salut, mais de la vengeance.- Exact ! » Il est vrai que Lucrèce est particulièrement séduisante, et West fait preuve d’une certaine naïveté en fin de l’épisode lorsqu’elle lui fait le coup de charme, vêtue d'une sublime robe jaune : ceci manque de lui coûter la vie. Comme souvent avec les épisodes Loveless, plus que le scénario, ce sont les duels verbaux entre le nain et ses adversaires (ou ses alliés incommodes) qui constituent l'attrait principal. A cette occasion, les répliques entre West et Loveless sont un pur régal. Il n’y aura malheureusement pas d’autre épisode avec le fameux « magicien et poète » Manzeppi, ce méchant truculent qui pourtant aurait pu devenir un personnage récurrent d’une dimension équivalente, voire supérieure, à celle du docteur Loveless. Chaque saison réserve une ou deux plongées dépaysantes dans le monde de l’Extrême-Orient. La série « L'Univers et ses Mystères » est une série documentaire d'une très grande qualité sur l'univers et l'astronomie. Dans l’espace où évoluent West et Gordon, les choses sont rarement telles qu’on le croit au départ. Malgré le passage assez pesant de la séance de divination avec boule de cristal imposée par Amélia, voyante à ses heures, et le manque d’originalité du thème des jumeaux (comme. Il s'agit en réalité d'une machination destinée à découvrir ce que sont devenus un certain nombre d'assassins, mystérieusement disparus. Le nain maléfique a affamé les Indiens en détruisant la faune et la flore de leur réserve. Ainsi, le duel verbal entre West et Baroda dans l'atelier de l'anarchiste, très intense, ou les scènes de danse avec Vashti, l’égérie du juge McGuigan, qui donnent à plusieurs reprises une ambiance légère de cabaret contrastant avec le ton général assez sombre. » Pinto, le cow-boy, connaît les plus raffinées des tortures et fait une démonstration à l'aide d'énormes pains de glace, alors que le dénommé Cyril la Bougie est un dangereux pyromane. On peut aussi se demander si cette histoire n’a pas inspiré les scénaristes des, En fait, si l'on prend parti de ne jurer que par les épisodes au ton « fantastique », ce qui va souvent de pair avec un dénigrement injuste des histoires jugées « western », si l'on décrète que le fantastique est le « bien » et le western le « mal », on peut en arriver à ce déni de réalité flagrant, et à apprécier d'autant plus les épisodes qu'ils sont stupides, une attitude peu appréciée par la catégorie de spectateurs peu amateurs de l'épisode final très controversé de la série, Les cagoules revêtues par le chef des bandits et ses assesseurs renforcent le côté « société secrète » toujours efficace, et font penser aux, Les prestations des vedettes invitées sont remarquables. Le scénario est moins prenant, la fin assez bizarre ne convainc guère, et surtout les nouveaux complices de Manzeppi ne font pas oublier Tony, Dédé, et Miranda. Au cours d'une scène à suspense, alors que notre héros est suspendu dans les airs, prisonnier de deux mains articulées et à la merci d'un champ électrique à haute tension préparé à son intention par le comte Manzeppi, Miranda est chargée de couper les fils électriques avec son fouet. ». L'épilogue est révélateur de la mentalité du docteur Pringle, l'assistante du professeur McClennon, qui portait des lunettes aux verres blancs afin d'éloigner les messieurs trop entreprenants. Une série de raz-de-marée se produit sur les côtes américaines. Donc, l'avocate des « inculpés » requiert de façon à ce qu'ils soient déclarés coupables et se retrouvent intégrés au groupe d'assassins, les prévenus déclarés innocents étant condamnés à la pendaison ! On le constate une nouvelle fois, le dernier quart d’heure apportant surprise sur surprise, d’abord avec le rôle réel joué par Boyer, ensuite avec la révélation du lieu véritable où se situe l’action. *Sammy Davis Junior était très fier de tourner sur la série. La Nuit d'un monde nouveau (The Night of the Raven), 4. On retrouve dans son cerveau des morceaux de cristal brisé. D’une rare splendeur, les décors très kitsch de l'atelier de l'imprimeur « E.N. N'étant pas ordinaire, je ne mourrai jamais ! 4. 10. Un certain marquis Philippe de la Mer, secondé par son épouse Dominique, a l'intention de créer un nouvel État entièrement maritime afin d'en tirer de substantiels profits. Elle explique à West qu'il s'agit de « sauver le pays de ses ennemis du dehors comme du dedans. La série joue ainsi sur le contraste entre l’apparence avenante et la réalité, les desseins criminels étant parfaitement dissimulés par la beauté des protagonistes féminins. West et Gordon sont chargés de convoyer Feodor Rimsky, un aristocrate russe emprisonné pour corruption, jusqu'à Vladivostok où il doit être échangé contre le vice-consul des États-Unis Millard Boyer, gardé en otage par le comte Sazanov. À la suite de plusieurs assassinats, West et Gordon affrontent un américain d'origine chinoise, ambitieux et sans scrupules. Son but est de provoquer ainsi la victoire des confédérés. Regarder Les Mystères de l'ouest S:2 E:19 En Haute Qualité 1080p, 720p. Cette histoire est basée sur un scénario solide, et valorisée par des comédiens remarquables parmi lesquels on remarque Carroll O’Connor, parfait en entrepreneur de pompes funèbres véreux, et Alan Bergmann dans le rôle de Claudio Antille. *Un gros effort a été fourni sur les scénarios. On le reverra à de multiples reprises dans le rôle du supérieur de West et Gordon. Le féroce Gustave est déterminé à utiliser Cosson pour en finir avec le prétendu Couteau, mais son sadisme le pousse à reculer l'échéance : avant l'affrontement fatal, « l'ennemi de la Nation » devra profiter de toutes les « spécialités » du lieu... Gordon se fait engager comme gardien sous l'identité de Pierre Gaspard, grâce à de fausses références ayant tout pour plaire à Mauvais : son dossier est tellement exécrable qu'il aurait réussi l'exploit de se faire renvoyer de la Légion ! Citons aussi le charme de Gerda, interprétée par Michele Carey, et que West, doublement approuvé par le comte, Mais le plus novateur reste les renseignements donnés aux téléspectateurs sur l'univers de nos agents secrets : on voit West rentrer son cheval dans le wagon-écurie du train, et pour la première fois il utilise un fil suspendu pour descendre un étage. La ravissante Belladonna remplace avantageusement la quelconque Antoinette dans le rôle de compagne du docteur, pour le plus grand plaisir de West… et du téléspectateur. Une ambiance lourde, voire étouffante, caractérise cet épisode qui démarre lentement avant de devenir passionnant. Malgré le passage assez pesant de la séance de divination avec boule de cristal imposée par Amélia, voyante à ses heures, et le manque d’originalité du thème des jumeaux (comme Le dernier des sept), cet épisode se laisse suivre sans désintérêt jusqu’à son dénouement inattendu. Au final, on se doit de saluer un des meilleurs épisodes de toute la série, parfaite conclusion pour cette saison d’anthologie. Nouvelle aventure avec le docteur Loveless. © Prisma Média - Partenaire Plurimedia - Tous droits réservés, Épisode 3 : La nuit de l'engin mystérieux, Épisode 4 : La nuit de l'éternelle jeunesse, Épisode 15 : La nuit de la terreur ailée - partie 1/2, Épisode 16 : La nuit de la terreur ailée - partie 2/2, Épisode 23 : La nuit du conseil d'administration, Épisode 4 : La nuit de la mort du docteur Loveless, Épisode 8 : La nuit du trésor des Aztèques, Épisode 12 : La nuit de la légion de la mort, Épisode 19 : La nuit de la terreur cachée, Épisode 6 : La nuit de la soucoupe volante, Épisode 14 : La nuit de la machine infernale, Épisode 17 : La nuit de la pierre philosophale, Épisode 24 : La nuit du fantôme du colonel, Épisode 25 : La nuit de la mortelle floraison, Épisode 7 : La nuit du cadavre fluorescent, Épisode 9 : La nuit du couteau à double tranchant, Épisode 10 : La nuit de la ville sans voix, Will Smith dévoile le teaser des retrouvailles du casting du Prince de Bel-Air (VIDEO). LA NUIT DES ASSASSINS (THE NIGHT OF THE SKULLS). Un complot dirigé par Lucrèce Bourgeois (Lucrèce Posey dans la version originale), une femme qui a l'habitude d'empoisonner ses victimes, a pour but de créer une Confédération internationale du crime. La Nuit des bagnards (The Night of the Bottomless Pit), 9. Le comte Manzeppi s'est emparé de la fameuse Pierre Philosophale, qui transforme en or tout ce qui est mis en contact avec elle. Le scénariste a visé juste car cette attitude haineuse est fréquente chez les personnes écartelées entre deux cultures, et ceci est sans doute encore plus fréquent de nos jours qu’au 19ème siècle. Séduite par Jim alors qu'elle croyait sa dernière heure arrivée, la jeune femme change d'avis et décide de se consacrer à son fiancé. La séquence pré-générique, particulièrement accrocheuse, mêle de façon habile suspense et situations humoristiques : coup de feu visant Rimsky juste au moment où on vient de lui assurer qu'il n'allait pas être exécuté, souhaits de bonne chance adressés à West et à Gordon alors qu'ils sont précisément visés par un fusil. Au-delà de l’intrigue, on assiste avant tout à une plongée dans le monde de l’imaginaire. LA NUIT DU COBRA D'OR (THE NIGHT OF THE GOLDEN COBRA). Cette réunion est désopilante : pastiche des organisations criminelles du futur, la CIC entend fédérer des criminels issus des cinq continents au sein d'un vaste regroupement mondial. 19. Le temps, c'est bien ce qui nous manque le moins ici... Il ressort de tout cela que vous avez toujours fait preuve de tricherie, de lâcheté et de cruauté... qualités qui ont leur place ici ! Elle reçut d’ailleurs un, Outre le scénario trépidant, il faut souligner le remarquable travail des décorateurs. 16. Oui. Celle-ci doit beaucoup au talent de Nehemiah Persoff, comme toujours parfait, ici dans le rôle d’Adam Barclay, un américain d’ascendance chinoise vouant un ressentiment tenace à l’Amérique et au monde occidental. Grâce à cette invention, le nain maléfique expédie West face à un groupe de tireurs d'élite chargés de le liquider. Et elle s'entraîne avec des haltères ! LA NUIT DE LA MORTELLE FLORAISON (THE NIGHT OF THE DEADLY BLOSSOM). La mission assignée à West et Gordon évolue en cours d'épisode. LA NUIT DE LA TERREUR VERTE (THE NIGHT OF THE GREEN TERROR). La tactique employée était la bonne pour vaincre le monstre et briser le charme dont était victime Leandra. Mais pour James West, les femmes sont des anges qui peuvent se transformer en démons, et une fois encore la divine égérie du Marquis de la Mer ne lui donne pas tort. Ces quelques réserves ne nuisent pas trop à la qualité globale de l’épisode, qui se revoit toujours avec plaisir. Voilà qui, de nos jours, risquerait d'être perçu comme une allusion malveillante envers un groupe minoritaire... Une nouvelle fois, Loveless est aidé par sa compagne Antoinette, dont c’est la dernière apparition. Elle explique à West qu'il s'agit de «, À ne pas manquer le final, lorsque Fenlow, se croyant parvenu au pouvoir, répète son discours d'investiture en parlant des « immondes comploteurs », *Il semble que cet épisode ait inspiré Claude Desailly, le scénariste des, Hormis la bêtise du policier local opposé à West, on peut remarquer que la dynamite est cachée dans une caisse de Champagne. 20. Tous ces magnats venaient de se marier avec une femme beaucoup plus jeune qu'eux, ce qui conduit les agents du président Grant sur la piste d'une entremetteuse nommée Emma Valentine. Cette deuxième saison débute comme toutes les autres par un épisode de grande qualité. Doté d'une haine sans limites envers le monde occidental, il projette de tuer le chef de l'État d'Hawaï, selon lui trop favorable aux américains, à l'aide de fusées à longue portée de son invention. Une course-poursuite s'engage alors entre l'aventurière, Manzeppi, ses nouveaux hommes de main, et les agents du président Grant, afin de récupérer la pierre magique. Il entraîne ses élèves à cambrioler des banques sans utiliser le butin afin de ne pas être localisé par les forces de l'ordre. James West abat Artemus Gordon d'un coup de revolver devant plusieurs témoins. La Nuit de la maison hantée (The Night of the Man-Eating House), 13. Ce mode permet d'optimiser le confort de lecture et de réduire la fatigue oculaire. West retrouve sa trace chez un ancien militaire sudiste qui a découvert le moyen de voyager dans le temps et s'apprête à l'utiliser pour tuer le général Grant avant le dénouement de la guerre de Sécession. Inscrivez-vous maintenant! La Nuit du cadavre (The Night of the Ready-Made Corpse), 12. Il ne reste alors qu'à éliminer les survivants et à arrêter le cerveau de l'opération. Un vrai régal ! Des méchants comme le comte Manzeppi, le docteur Faustina, Gustave Mauvais, le marquis Philippe de la Mer, le juge Mac Guigan, le sénateur Stephen Fenlow, Braine, ou Talamantes sont des figures marquantes de la série. D’une rare splendeur, les décors très kitsch de l'atelier de l'imprimeur « E.N. ), c’est-à-dire Théodore Marcuse, presque méconnaissable car affublé d’une perruque, mais toujours champion dans l’art de la mimique. LA NUIT DE LA MACHINE INFERNALE (THE NIGHT OF THE INFERNAL MACHINE). Sachant que ce dernier recrute ceux qui ont tenté d’assassiner le président Grant, West se fait passer pour l’un d’entre eux, ce qui ne manque pas d’intéresser le prétendu général Trask. La scène finale se déroule au centre national des communications territoriales, encore une bonne idée, et de multiples péripéties attendent nos deux agents avant de connaître enfin les projets mégalomanes du nain maléfique. LA NUIT DES REVENANTS (THE NIGHT OF THE RETURNING DEAD). J'ai payé mes études en exerçant divers petits boulots, je suis un homme qui s'est fait tout seul, alors que vous avez bénéficié de l'appui de parents richissimes. Le responsable est un militaire renvoyé par le président Grant pour corruption et qui espère se venger de lui en l'assassinant à l'aide d'une armée d'hommes soumis à sa volonté par insertion cérébrale de cristal. LA NUIT DE LA SIRÈNE (THE NIGHT OF THE WATERY DEATH). En premier lieu, l'ambiance fantastique lors des scènes au château pendant les nuits d'orage. Pendant ses vacances à la Nouvelle-Orléans, Gordon apprend la mort de James West au cours d'un attentat-suicide contre des membres du cabinet présidentiel. ». Il y a d’ailleurs un doute sur l’aspect science-fiction : la disparition de Gordon ne pourrait-elle pas s’expliquer par un quelconque tour de prestidigitation, et les scènes de voyage dans le temps sont-elles réelles ou simplement rêvées par les deux agents secrets sous l’effet d’une drogue injectée par Vautrain ? Il est habilement secondé par une brochette de personnages hauts-en-couleurs : Tony, le lanceur de couteaux ; Dédé, le roi du revolver incarné par Anthony Eisley ; Titan, un colosse qui ne va pas faire long feu ; Vilar, le ventriloque et sa sympathique marionnette appelée Giulio. La Nuit des assassins (The Night of the Skulls), 14. La mégalomanie du nain peut se résumer à la seule affirmation suivante, qui n'est probablement de sa part qu'une demi-plaisanterie : « J'ai l'impression que la mort est pour les autres, pour le commun des mortels. En présence de West, un directeur de prison se suicide après avoir libéré un prisonnier qui allait être exécuté pour tentative d'assassinat sur le président Grant. Pourtant, le comte ne tarissait pas d'éloges au sujet de Dédé, qu'il décrivait comme « une machine qui a de l'huile lubrifiante à la place du sang, des circuits électriques à la place des nerfs, des câbles d'acier à la place des muscles. Même si le fait qu’aucun cadavre ne soit découvert dans la maison incendiée fait pencher la balance en faveur de réels pouvoirs pour Vautrain, le doute reste permis. La Nuit de la terreur verte (The Night of the Green Terror), 11. (James T. West), Ross Martin Sortie en US en 1965 dans la catégorie Action & Adventure, l’épisode 1 qui dure 60, a été notée de 7.60 et a eu 25 votes. La dernière modification de cette page a été faite le 18 mai 2020 à 12:17. À noter une anomalie, lorsque West se libère en lançant un couteau dans l'interrupteur du rayon désintégrant : en réalité, le couteau aurait forcément été atomisé avant d'atteindre son but... On retrouve ici une femme à la fois ravissante et diabolique en la personne de Dominique, fait récurrent sur la série et qui constituait le point fort de la première saison. His Dark Materials (A la croisée des mondes) : où en était-on avant la saison 2 ? Parmi les bohémiens, une charmante voyante avec sa boule de cristal n’hésite pas à prévenir West, tout en le menaçant de son revolver, qu’elle lui voit, Cette plongée dans l’univers des Russes et des cosaques est une belle réussite, en premier lieu grâce au scénario à rebondissements de Robert C. Dennis et Earl Barret (on remarque que l'épisode, On ne peut que saluer la performance éblouissante de Agnès Moorehead dans le rôle d’Emma Valentine, «  The Vicious Valentine », une des vedettes invitées les plus remarquées dans la série. On apprend également comment faire fonctionner une presse de l'époque : les temps ont bien changé... La seconde partie se déroule dans l’antre de Braine, un homme dont le nom n’a évidemment pas été choisi au hasard puisque c’est un malfaiteur très intelligent qui se déplace en fauteuil roulant à vapeur non en raison d’une paralysie, mais pour consacrer toute son énergie à réfléchir ! Encore une grande réussite que cet épisode distrayant qui utilise avec bonheur les recettes habituelles de cette deuxième saison, à commencer par le pittoresque des personnages. 9. Ben Victor, coiffé d'un haut-de-forme, est interprété par un William Windom judicieusement ironique, mordant, cynique ; l'infernal Simon, prédicateur illuminé et haut-en-couleurs, personnage typiquement américain très bien joué par Ford Rainey, va bluffer tout son monde ; et bien sûr les Vénusiennes, en particulier Maggie, l'amoureuse de West, qui permet de retrouver la ravissante Leslie Parrish, déjà vue dans, Le cerveau de l’opération n’est autre qu’une empoisonneuse évidemment prénommée Lucrèce. Le duel entre West et Emma Valentine est mémorable. Cela montre son sens de l'humour, selon ses propres dires. À ne pas manquer le final, lorsque Fenlow, se croyant parvenu au pouvoir, répète son discours d'investiture en parlant des « immondes comploteurs » auteurs de l'élimination du gouvernement. Lisa Gaye campe une parfaite Lorelei, aventurière intrigante à souhait. Le seul ratage est la fausse araignée dans la grotte, très mal imitée, avec un aspect kitsch dans le mauvais sens du terme qui rappelle les artifices dérisoires de l'épisode de Chapeau melon et bottes de cuir « L'invasion des Terriens ». Constituées d'images figées au cours d'une dizaine d'épisodes, elles redeviennent des dessins comme dans l'épisode pilote, mais désormais les dessins sont des parfaites copies de l'image de fin d'acte, sur laquelle ils viennent se superposer. Les bandits qui enlèvent l’éléphant Akbar font piètre figure, notamment celui qui est chargé d’abattre l’animal, desservi de surcroît par un doublage ridicule. Belle aubaine pour nos deux héros, qui vont jeter la suspicion et amener les participants à s'entretuer. Outre le scénario trépidant, il faut souligner le remarquable travail des décorateurs. Les mystères de l'Ouest Saison 2 - Épisode 19: La nuit des cosaques. Mais laissons le mot de la fin à une maxime de Miss Valentine : Chaque saison réserve une ou deux plongées dépaysantes dans le monde de l’Extrême-Orient. Rimsky meurt et Gordon décide de prendre sa place afin d'obtenir la libération du diplomate américain, Édouard Philippe travaille sur le projet d’une série télé, Entre ciel et montagne, les secrets de l’autoroute des titans sur RMC Découverte, «Team David»: David Douillet recherche occasion sur Automoto la Chaîne, Miss France 2021: une candidate manquera à l’appel cette année, «District Z»: le jeu produit par Arthur et présenté par Denis Brogniart lancé le vendredi 11 décembre, Clap de fin pour «Je t’aime etc.» sur France 2, Art Basel 2018 : actualité, photos et programme des expositions, Festival d'Avignon 2018 : actu, photos et programme complet, Ligue 1 : Actualité, classement L1 et matchs en direct, Formule 1: Classement pilotes et constructeurs, Robert Conrad A cette occasion, les répliques entre West et Loveless sont un pur régal. Afin de prendre le pouvoir, il projette d'assassiner les chefs d'État des principales nations et de les remplacer par des sosies dévoués à sa cause. La machination est alors révélée, et elle est remarquablement combinée : le revolver déchargé sur le « fantôme », Gordon qui affirme avoir tiré à la tête, la dynamite sur le cheval... tout est fait pour impressionner les notables et les amener à se trahir. Ma faiblesse, c'est la mise en scène, vous l'aviez sans doute remarqué... L'anomalie du jour est relative aux distances : le QG de Loveless est censé se trouver « à trois heures du village ». Un élément est un peu à part dans le groupe en la personne de la belle Miranda, décidée à jouer sa propre partition plutôt que celle des Excentriques. Le boxeur célèbre qui lui sert de compagnon ? West se fait passer pour un prisonnier et Gordon pour un gardien afin de s'introduire sur l'île du Diable, en Guyane. Toujours astucieux, il réussit à casser du verre pour scier ses liens avec des tessons de bouteille. La Nuit de la machine infernale (The Night of the Infernal Machine), 15. ». Cette réunion est désopilante : pastiche des organisations criminelles du futur, la CIC entend fédérer des criminels issus des cinq continents au sein d'un vaste regroupement mondial. Par exemple, lorsque Jim traite son ravisseur d'illuminé, la réponse fuse, cinglante : « Vous me décevez beaucoup. La Nuit du fantôme du colonel (The Night of the Colonel's Ghost), 25. Alors, on se rend compte que les suspects, les bons et les méchants ne sont pas ceux que l'on croyait. Les joutes verbales entre West et le Marquis sont un des points forts contribuant à la réussite de cet épisode, tout comme les décors et la musique. Fait surprenant, Ulysses S. Grant est très mal renseigné au sujet de Gibsonville : il pense que la ville doit être devenue un « grand centre », alors que c'est un désert ! Mais le plus novateur reste les renseignements donnés aux téléspectateurs sur l'univers de nos agents secrets : on voit West rentrer son cheval dans le wagon-écurie du train, et pour la première fois il utilise un fil suspendu pour descendre un étage. Le crime ne paie pas. Elle montre la lâcheté, la veulerie de certains hommes et le désir de justice de certains autres. Désormais, les deux partenaires sont à égalité, Ross Martin joue enfin des rôles à la mesure de son talent. Inexplicablement apprécié par certains fans de la série, cet épisode est en fait le plus mauvais toutes saisons confondues.
Fugue Chat Femelle Stérilisée, Aubade Leçon Mannequin, Académie En Ligne Français 3ème, Fiche Philo La Vérité, Jabra Bluetooth Headset, écrire Sur Word, Tendance Mode Femme, Portail Ac Réunion, Plan Ruche Warré,