déclarer qu'on se vengera, être très rancunier. document.write(today);. C’est donc grâce à ses réflexions dans “Preface to ‘Music for Chameleons’”, dans “Ghosts in Sunlight: The Filming of In Cold Blood” et surtout grâce au long entretien qu’il donna à George Plimpton le 16 janvier 1966 dans le New York Times12 que nous pouvons mieux cerner les spécificités de son Nonfiction Novel. (…) [Les journaux] donnent la ‘vérité’ comme s’ils n’y avaient pas touché ; comme s’ils ne l’avaient pas écrite. André Tardieu, en 1921, à la Chambre des députés, reprenant, disait-il, les mots d' un vieil ambassadeur, reprochait au ministre des Affaires étrangères Aristide Briand d'avoir la politique du chien crevé qui suit le fil de l'eau. À la chien, se dit d'une coiffure dans laquelle les cheveux retombent sur le front. CommentaireAndré Tardieu, en 1921, à la Chambre des députés, reprenant, disait-il, les mots d' un vieil ambassadeur, reprochait au ministre des Affaires étrangères Aristide Briand d'avoir la politique du chien crevé qui suit le fil de l'eau. La volonté de conserver ce titre pour évoquer un deuxième sens dans le livre ne peut qu’être alors une volonté de dénoncer la peine de mort froidement appliquée dans certains états américains.17. 6  “Dans ce même effort de dégagement du langage littéraire, voici une autre solution : créer une écriture blanche, libérée de toute servitude à un ordre marqué du langage” (“L’écriture du silence”, Le degré zéro de l’écriture 59). Et c’est cette solution qu’il perfectionnera dans In Cold Blood. Événement plus ou moins important qui ne relève ni de l'actualité mondiale, ni de la politique, ni de l'économie. 4  Il n’est pas impossible de parler ici de “fearful symmetry” ! (Lindley, Leicestershire, 1577-Oxford 1640). avoir de l'élégance, de la séduction, du caractère, un charme un peu provocant, surtout en parlant des femmes. 5Enfin, il sera plus particulièrement question de l’œuvre de Truman Capote et il apparaîtra alors que, malgré les dires de l’auteur et d’incontestables caractéristiques factuelles non fictionnelles, In Cold Blood semble dans le ton (plus que dans la forme) appartenir à une mouvance littéraire typique des États-Unis. Il passa six années à rassembler des informations sur toutes les personnes liées de près ou de loin à l’affaire. 1. Mais aussi sensée soit-elle, cette distinction a pour conséquence de rapprocher les deux notions et de rendre la délimitation peut-être plus floue qu’elle ne l’était au départ ! personne défendant avec ardeur les intérêts de quelqu'un, d'un groupe. 1892. Le mot “divers” provient en effet du latin diversus qui signifie “opposé, varié”. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique, https://www.languefrancaise.net/Bob/42819, Cité dans (TLFi), citation Leroux, 1907, Rigaud 1881 (mais : faire les chiens perdus, noyés dans Boutmy) /. paraît digne d’intérêt car elle se situe au carrefour de plusieurs types de discours qu’il est commun d’opposer (discours journalistique / discours littéraire). Feuillet Chien dressé pour guider les aveugles dans leurs déplacements. 1937 il n'avait rencontré qu'une seule personne de connaissance, un vieux rédacteur qui faisait les «chiens écrasés» depuis quarante ans et qui ne quitta pas le buffet source : 1937. Qui plus est, dans le même écrit, le penseur ajoute à sa définition une coda qui fait toute la différence entre théorie et pratique : “(…) l’écriture au degré zéro est au fond une écriture indicative, ou si l’on veut amodale, il serait juste de dire que c’est une écriture de journaliste, si précisément le journalisme ne développait en général des formes optatives ou impératives (c’est-à-dire pathétiques)” (60, mes italiques). Le but du journaliste est de conférer à son discours une apparence vraisemblable, un effet de réel caractérisé par “la notation de la pure rencontre d’un objet et de son expression” (“L’effet de réel” 187). London: Penguin, 2002, 717-722. interrompre une conversation embarrassante. “L’effet de réel”. Ce type d’écriture, loin d’être pauvre, est sobre et descriptive. A l’en croire, après un tel entraînement, il parvenait à retranscrire un long entretien avec une “exactitude absolue de 95%” (pour plus de précisions, se rapporter à l’entretien du New York Times). Figures in the Lacanian Field / 2. Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage. Vous êtes semblable au chien qui crie avant que la pierre ne lui soit tombée dessus. La dichotomie qu’il opère entre information et story est intéressante à plus d’un titre. And Bonnie, too. Il est tout d’abord savoureux de constater que c’est par un chiasme des plus littéraire que Roland Barthes vante les vertus d’une langue basique : “Cette parole transparente (…) accomplit un style de l’absence qui est presque une absence idéale de style” (“L’écriture et le silence” 60). se regarder l'un l'autre d'un œil fixe et irrité, en silence. Mammifère (canidé) carnivore aux multiples races, caractérisé par sa facilité... Petite lucarne de comble, quelle que soit sa forme. 9 . 37De tels procédés correspondent parfaitement à ce que Dominique Maingueneau appelle la “narrativisation” des descriptions (65), narrativisation qui permet de faire passer cette description au premier plan en l’intégrant dans la progression narrative. Écraser (qqc.) La syntaxe du discours direct en anglais / 2. tenir beaucoup à sa part ou à ses prétentions sur quelque chose. Race de chien courant français de grande taille, blanc, blanc-orangé... Terme générique désignant les chiens sauvages que l'on rencontre dans... Race de chien de grande taille, employé à la garde... Mammifère (canidé) carnivore aux multiples races, caractérisé... Personne bassement servile ou personne maltraitée et réduite... Outil servant à terminer la fabrication des tonneaux.. CommentaireCitation empruntée à la Bible de Jérusalem. Gentis hons fu, moult l'amoient si chien. Ici, la “transaction” littéraire du fait divers s’effectue selon les exigences très grandes du donneur d’information (l’auteur) qui envisage son discours, non pas comme une vulgarisation de l’événement, mais comme une entreprise d’ennoblissement de l’écriture journalistique, entreprise tendant à une séduction accrue du lecteur. Un chien vivant vaut mieux qu'un lion mort. 22Truman Capote n’a jamais dédaigné commenter son œuvre. En argot journalistique, chien écrasé. 3La notion de fait divers, notion inhérente au  monde de la presse, sera analysée en un premier temps. (Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924). Pastoral Sounds / 2. Cette dualité (information factuelle / littérarité éthérée) se retrouve dans les deux conclusions de In Cold Blood : la première rapporte la pendaison de Perry Smith, la seconde conte la rencontre (avérée également) de l’inspecteur de police et de l’amie de la défunte sur la tombe de cette dernière. Voir la notice dans le catalogue OpenEdition, Plan du site – Mentions légales – Mentions légales et crédits – Flux de syndication, Nous adhérons à OpenEdition Journals – Édité avec Lodel – Accès réservé, Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search, 1. Revue électronique d’études sur le monde anglophone. il de chien et cœur de cerf ! […] J'aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes forces Il y aura toujours un chien perdu quelque part qui m'empêchera d'être heureuse. L’absence de lien entre les événements du jour rend ainsi illusoire la tentative de mise en mots de ces faits. Mais Truman Capote est loin de limiter son expérimentation littéraire à cela : son projet est bien plus ambitieux comme il l’explique clairement dans “Preface to ‘Music for Chameleons’” : “How can a writer successfully combine within a single form (…) all he knows about every other form of writing?” (721) Il trouvera la solution avec “The Muses are Heard”, comme il l’admettra par la suite : “This book was important for me. Vos resamblez le chien qui crie ainz que la pierre soit cheüe. 6Au vu de l’intitulé de cette première partie, il ne fait guère de doute que les pensées de Roland Barthes jouent ici un rôle non négligeable. Ce qu'il y a de meilleur dans l'homme, c'est le chien. Kramer, Mark, Ed. Capote, Truman. Le bruissement de la langue. 13MAIS toutes ces déclarations sur la neutralité du langage journalistique ne constituent bien sûr qu’un vœu pieu, et à l’intérieur même de l’écrit séminal sur ce degré zéro de l’écriture, on ressent bien l’impossibilité fondamentale d’une telle utilisation des mots. Alors, la fictionnalisation de l’information varie en fonction du choix des détails rapportés, ce qui confirme les propos de Capote sur l’importance majeure du détail pour conférer à une œuvre le sentiment d’une vérité absolue : 34In Cold Blood regorge en effet d’exemples de cette théorie, citons simplement la fictionnalisation du chien écrasé par les deux criminels (aux pages 105 et 106) : la scène est vue deux fois, à l’aide de deux focalisations internes différentes. 30Le sujet alors choisi par l’auteur (un fait divers) s’explique sûrement par sa nature brute et factuelle. 12C’est en évitant ces clichés de langage et autres automatismes mais en gardant ce désir d’une écriture factuelle concise que le journaliste atteindra alors le fameux “degré zéro de l’écriture” dont Roland Barthes s’est fait le héraut.6 Il va sans dire que l’expression n’exprime rien de péjoratif. Le cas du discours rapporté / 2. « L’écriture qui voyage », L’ordre des mots dans l’espace de la phrase, Kay Boyle / Rachel Cusk: (Neo)Modernist Voices, De la démocratie au Royaume-Uni : perspectives contemporaines, Revolving Commitments in France and Britain, 1929-1955, The Reception of Henry James in Text and Image, La République et l'idée républicaine en Grande Bretagne, Consignes aux ‘guest editors’ / rédacteurs invités, Portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales, I – Structure du fait divers et degré zéro de l’écriture journalistique, http://www.nytimes.com/books/97/12/28/home/capote-interview.html, Marching towards Destruction: the Crowd in Urban Gothic, licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, Catalogue des 547 revues. It’s only Bonnie. Familier. Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré, ne jetez pas vos perles devant les porcs. 1986. Dans cette quête de concision frappante, Violette Naville-Morin souligne aussi le rôle non négligeable des verbes “actualisants” (ou “synchronisants”) dont les plus efficaces permettent de rapporter des paroles en direct (grâce au style direct). Elle sied parfaitement à ce qu’Erik Neveu appelle la “centralité du factuel” (10). 2  “Le fait divers (…) procéderait d’un classement de l’inclassable, il serait le rebut inorganisé des nouvelles informes ; son essence serait privative, il ne commencerait d’exister que là où le monde cesse d’être nommé (…) ; en un mot se serait une information monstrueuse, analogue à tous les faits exceptionnels ou insignifiants, bref anomiques, que l’on classe d’ordinaire pudiquement sous la rubrique des Varia” (194). Dickensian Prospects / 2. En effet, Capote a pu mettre sa prose en tension grâce à deux dynamiques antithétiques : il est parvenu à écrire une œuvre englobant toute la littérature… tout en gardant une rigueur d’écriture (en respectant un mode “minimaliste”). Hassan, Ihab. Sociologie du journalisme. Paris : Presses Universitaires de France, 1960. “The Dyer’s Hand”: Colours in Early Modern England, 1. 12  L’entretien, qui s’intitule “The Story Behind a Nonfiction Novel”, est toujours accessible et gratuit sur le site du journal, à la page suivante : http://www.nytimes.com/books/97/12/28/home/capote-interview.html . mourir dans l'abandon ou sans avoir reçu les sacrements de l'Église. Patrick Charaudeau remarque en effet que l’information médiatique est sous-tendue par deux visées contraires : séduire et éduquer. 1969. The Art of Creative Nonfiction, Writing and Selling the Literature of Reality. Il n’est donc pas impossible de considérer ce roman non-fictionnel au regard de la réflexion linguistique de Patrick Charaudeau sur l’analyse du discours des médias. Somebody shot them.” (In Cold Blood 66-7). Contrairement à l’assassinat politique qui s’inclut dans une visée diachronique de la société, le fait divers paraît immotivé puisqu’il ne fait référence qu’à lui-même. Journalisme et littérature : ... 34 In Cold Blood regorge en effet d’exemples de cette théorie, citons simplement la fictionnalisation du chien écrasé par les deux criminels (aux pages 105 et 106) : la scène est vue deux fois, à l’aide de deux focalisations internes différentes. 35Outre le détail, Capote insiste sur la nécessité de rendre les faits de manière narrative. Paris : Dunod, 1993. And now look – it’s all caught up with him. The Postmodern Turn, Essays in Postmodern Theory and Culture. 40S’il est vrai que In Cold Blood est une œuvre de “nonfiction”, elle n’en demeure pas moins vertigineuse dans sa représentation de la réalité.20 L’aspect factuel de la réalité est certes recherché et atteint… mais la littérarité est telle qu’Ihab Hassan a raison d’inclure avec réserve In Cold Blood dans ce qu’il appelle “la littérature du silence” (“the literature of silence”), littérature aspirant au concret.21. London: Abacus, 1991. A.− Aplatir, broyer (une chose, un être vivant) en exerçant une forte pression, sous l'effet d'un choc violent. 18Ce goût pour la taxinomie paraît excessif tant tous ces “genres” ont bien plus de points communs que de différences. il faut y recourir, s'en servir à l'occasion. De l'intericonicité aux États-Unis » / 2. La nature condensée et paradoxale de l’écriture de Capote “éclate” ici : le désir de simplicité, de concision, d’écriture blanche est indéniable… mais dans un même temps, il est remis en question par la grande littérarité de la dernière phrase, avec l’allitération en [c] et le rythme ternaire de la comparaison. “Preface to ‘Music for Chameleons’,” A Capote Reader. ), quand bien même le texte du roman diffère en bien des points du degré zéro de l’écriture, cette expérience de fictionnalisation semble des plus convaincantes et assurément beaucoup plus intéressante que de nombreux essais de Creative Nonfiction. Myrt, there’s two ambulances gone to the Clutters’.“Her daughter said, “Where’s the ten-thirty-two?”“Ambulances. It was just that I had a strictly aesthetic theory about creating a book which could result in a work of art.” (“The Story Behind a Nonfiction Novel” 8). 7Sa nature explicitement monstrueuse se rapproche de la monstration immédiate liée au mécanisme tragique. Charaudeau, Patrick. And Nancy. URL : http://journals.openedition.org/erea/263 ; DOI : https://doi.org/10.4000/erea.263. 29In Cold Blood rapporte effectivement à la fois les méfaits de deux individus (le fait divers à proprement parler) et le mode de vie d’une communauté du Midwest (dans l’optique plus sociologique fréquemment utilisée par les auteurs de Creative Nonfiction). A Death of One’s Own, 1. Standardisation and Variation in English Language(s) / 2. La symétrie qui se dessine lorsque le fait divers se répète est source d’une angoisse sourde car elle est ressentie comme un dessein indéniable mais incompréhensible, comme une “fatalité intelligente mais inintelligible”.4 On est ici au cœur de l’étrangeté du fait divers, et il n’est pas anodin qu’en dépit de sa factualité affirmée, In Cold Blood recèle en son sein une très courte scène vertigineuse où Perry Smith lit dans le Miami Herald, un article très concis sur un autre quadruple meurtre venant tout juste de se dérouler dans la région traversée par l’assassin et son complice… L’effet de mise en abyme est saisissant, mais à en croire les affirmations de Truman Capote, il n’y a absolument rien d’inventé dans le livre, il y a juste l’étrangeté brute d’un fait divers opaque qui parfois se répète. (…)“Myrt,” Mother Truitt said. “Ghosts in Sunlight: The Filming of In Cold Blood.” A Capote Reader. On remarquera simplement le grand nombre de films américains où le héros est un journaliste menant une enquête périlleuse, et par contraste, on recherchera les titres des rares œuvres françaises ayant une trame narrative similaire. 1987. 3  Dans La philosophie tragique, Clément Rosset prend comme exemple de mécanisme tragique / fait divers un maçon faisant une chute mortelle devant un passant qui assiste involontairement à ce passage de la vie à la mort. Le fait divers est relié à l’innommable (“il ne commencerait d’exister que là où le monde cesse d’être nommé”). 20  Un vertige similaire saisit aussi le spectateur du film de Richard Brooks, puisque lui aussi mêla la réalité à sa fiction / documentaire – il filma dans la maison des Clutter, reprit le même jury qui condamna les meurtriers, choisit des acteurs ressemblant trait pour trait à Perry Smith et à Dick Hickock… et dont les noms évoquent même ceux des tueurs –Robert Blake et Scott Wilson. 24Truman Capote se démarque alors du New Journalism de Tom Wolfe, et il reproche à ce dernier et à ses pairs de n’être que des journalistes voulant faire de la fiction mais n’en ayant pas la capacité artistique, par manque de maîtrise des techniques fictionnelles – “To be a good creative reporter, you have to be a very good fiction writer” (3). Literary Journalism. se dit d'une coiffure dans laquelle les cheveux retombent sur le front. Sois plutôt la queue d'un lion que la tête d'un chien. reportage ?...) Disease and Pain: American Voices, 1. Modernist Non-fictional Narratives: Rewriting Modernism, 1. 13  “My feeling is that for the nonfiction-novel form to be entirely successful, the author should not appear in the work. And the boy. Tous les critères définis précédemment font échos aux assertions de l’auteur. Il écrasa du pied la bougie, furieusement (Bernanos, Imposture, 1927, p. 519). Tout cela dit que le “réel” est réputé se suffire à lui même” (185). La séduction du discours / 2. Mammifère (canidé) carnivore aux multiples races, caractérisé par sa facilité à être domestiqué, par une course rapide, un excellent odorat et par son cri spécifique, l'aboiement. AccueilNuméros4.1Articles “hors thème”Journalisme et littérature : In C... 1Dans son livre sur l’écriture de presse, Violette Naville-Morin différencie roman et reportage : “alors que le roman actualise [par un événement de son choix] le canevas qu’il se propose de respecter, le reportage respecte l’événement sur un canevas de son choix” (144). La compacité de ces regroupements contribue en effet à l’impression de simultanéité qui se retrouve dans les quotidiens d’information.8 À la fin de son ouvrage, l’auteur affirme une dernière fois l’impossibilité pour l’écriture de presse de jouer un rôle de médiation entre l’événement et le lecteur : “Aussi invisible que la toile blanche de l’écran pendant le déroulement du film, l’écriture se modifie, se contracte, se déforme et, fatalement, s’élimine. Masse additionnelle renforçant l'action du percuteur, lorsqu'il frappe sur l'amorce de la cartouche. Cette centralité est typique de l’écriture journalistique, et ce, même si elle sait aussi être brillamment utilisée par nombre d’écrivains, notamment des écrivains américains ayant aussi exercé la profession de reporter – Ernest Hemingway, Ambrose Bierce… Le degré zéro peut aussi se rapprocher de la littérature objective d’un Alain Robbe-Grillet voire d’un Raymond Carver. En effet, l’aléatoire (constitutif du  fait divers) est immanquablement perçu comme distributif, non répétitif, et par conséquent, nul ne peut s’empêcher de penser que “répéter, c’est signifier” (194). rubrique d'un journal consacrée à la collecte des petits faits divers. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page). 31Mais en dépit de cette littérarité, In Cold Blood demeure une œuvre qui met le factuel en mots et le transforme en un événement médiatique. 19Quant à Lee Gutkind, il est probablement à l’heure actuelle, la personne contribuant le plus à la dissémination des idées de narrativisation de l’information : non seulement il publie des ouvrages pratiques sur la rédaction de Creative Nonfiction, des articles théoriques sur ce genre dans la revue Creative Nonfiction qu’il dirige, mais encore il enseigne ce type de littérature à l’Université de Pittsburgh à des étudiants qui peuvent ainsi obtenir un Master of Fine Arts in Creative Nonfiction ! Rolling Nowhere ; Riding the Rails with American Hoboes. Sainte-Foy : Presse de l’Université du Québec, 2003. L’effet maximal doit alors s’obtenir par un style minimal, comme c’est le cas de manière flagrante avec le mécanisme de “compression / déflagration” constamment recherché dans les titres des quotidiens. Le discours rapporté et l’expression de la subjectivité / 2. American Realism, New Essays, Baltimore and London: Johns Hopkins University Press, 1982. On dirait que, là-haut, on écrase une portée de chatons à coups de talon (Giono, Colline, 1929, p. 29). au Québec, personne qui en suit toujours une autre (ami, parent, etc. Paris : Éditions du Seuil, 1984, 179-87. rongeur des plaines d'Amérique du Nord, végétarien, vivant en colonies denses et dont le cri ressemble à un aboiement. Sundquist, Eric, Ed. 21  “A less obvious aspiration to concreteness may be sensed in Truman Capote’s In Cold Blood. 7  Ainsi, dire “la tempête arrive” est plus actualisé que de dire “la tempête arrive ce soir”. Notons enfin que les contours du genre se révèlent parfois flous et l’on prendra simplement pour exemple le livre de Thomas Keneally : Schindler’s Ark qui fut publiée en tant qu’œuvre non-fictionnelle aux Etats-Unis mais qui reçu le Booker Prize for Fiction en Grande Bretagne. New York: Citadel Press Book, 1974. Exploring Paul Auster’s, 1. Bien des auteurs abordent en effet des sujets liés à certains aspects de la société (américaine) plutôt qu’à d’autres : très souvent les informations alors transmises concernent la marginalité, les minorités, les exclus… ce qui confère à ces œuvres une dimension ethnographique incontestable, et ce, d’autant plus que maints de ces écrivains sont des sociologues avant tout.11. Définitions de écraser. 8  “L’écriture de presse donne ce que n’ose même pas donner l’actualité filmée : le sentiment de vivre simultanément des événements localisés en des temps et des espaces distincts” (153). Cette narrativisation est effectuée par des journalistes qui n’hésitent pas à s’impliquer dans le déroulement des événements afin de mieux les restituer en un second temps. Thèse sur Ambrose Bierce (“La cruauté dans les nouvelles d'Ambrose Bierce, de l'excès à l'aporie”). Neveu, Erik. New York: Viking Press, 1984. sous ses doigts, au mortier, à la meule. Capote, lui, veut gommer la présence du narrateur / reporter et mettre en avant toutes les techniques fictionnelles au service du factuel.13 La nécessité d’utiliser une forme ayant recours à des procédés fictionnels est on ne peut plus explicitement mentionnée dans l’entretien du New York Times.14Mais le factuel ne doit pas rester anecdotique : il doit aborder un sujet intemporel s’il désire devenir artistique. Fausse nouvelle, fausse relation, nouvelle mensongère, parfois pour vendre (et pas nécessairement issue d'un journal) ; journal, mauvais journal, petit journal var yyyy = today.getFullYear(); à la tombée du jour, au moment où on ne distingue plus les détails. Cross-Dressing in Fact, Fiction and Fantasy / 2. En effet, si l’information rapportée par le New York Times tend vers l’objectivité brute dont il a été question jusqu’à lors, le New York World, lui, met régulièrement en scène les nouvelles du jour. 38Dans son avant-propos sur la littérature réaliste américaine, Eric Sundquist affirme que le naturalisme peut se concevoir comme une intensification gothique du détail. Les fameux muckrakers d’un quotidien comme McClure ou comme ceux travaillant pour les Yellow newspapers de la fin du 19ème siècle sont les dignes ancêtres des détectives privés, figures emblématique de la culture américaine.9, 15Dans son étude sur le journalisme américain, Michael Schudson insiste sur la nature factuelle de la presse américaine, et il met en évidence une variété à l’intérieur de cette tendance, et ce, dès l’origine du genre. 2La démarcation devient encore plus problématique si l’on se penche sur une notion hybride telle que le Nonfiction Novel, genre dont Truman Capote s’est auto proclamé le créateur avec un ouvrage remarquable en plus d’un point : In Cold Blood.1 Cette étude, que l’on a du mal à nommer en un seul mot (roman ? Gutkind, Lee. We judge a dog's life as being roughly one seventh that of a man, Arriver comme un chien dans un jeu de quilles, Garder, réserver à quelqu'un un chien de sa chienne, Ne pas attacher son chien avec des saucisses, De chien, précédé d'un nom, ou chien, chienne de, suivi d'un nom, (Être) coiffé comme un chien fou, avoir les cheveux fous, tout fous. Plus dynamique encore est le passage retranscrivant le témoignage de la postière et de sa fille sous la forme d’un dialogue plein de suspense sur lequel se greffe une série d’actions quotidiennes : “Myrt! Paris : Nathan, 1997. Mais dans l’entretien qu’il donne au New York Times, Capote admet, s’il en était besoin, son opposition à la peine capitale. Ainsi aux côtés du Nonfiction Novel, apparaissent des termes tels Creative Journalism et Narrative Reportage que Truman Capote semble accepter, contrairement au New Journalism ou Literary Journalism prôné par Tom Wolfe. Why won’t he?”Mrs Clare raised her voice. Barthes, Roland. L’écriture de presse. Afin de conduire ses entretiens d’une façon qui n’entrave pas la conversation, Truman Capote refusa d’utiliser magnétophone ou crayon : il s’entraîna pendant des années, à raison de 2 à 3 heures par jour. 20Il ne fait guère de doute qu’une telle conception de l’écriture sied à l’œuvre non fictionnelle de Truman Capote… Les oppositions marquées entre les auteurs de ces courants littéraires paraissent donc plus résulter d’inimitiés personnelles que de différences de fond, et l’on est en droit de se demander si tous ces auteurs ne se livrent pas à des querelles de chapelle dans le but non avoué de se voir conférer la paternité d’un genre dont l’origine remonte pourtant à fort longtemps. Faubourg: 1892 Mes faits-divers, épatants d'intérêt et d'actualité ; quand il n'y aura plus de chiens écrasés, j'en commanderai source : 1892. Citation empruntée à la Bible de Jérusalem. A cela s’ajoutent également les idées de Creative Nonfiction (dont le chef de file est le prolifique Lee Gutkind), de Documentary Novel (qui manque de persuasion et de poésie selon Capote), mais encore de Faction, de New New Journalism… la liste semble sans fin. New York: Ballantines Books, 1995. Locution nominale [modifier le wikicode] chiens écrasés \ʃjɛ̃.z‿e.kʁa.ze\ masculin pluriel, invariable (Journalisme) Rubrique d’un journal qui regroupe diverses informations, sans lien, ni entre elles, ni avec le reste de l’actualité. “Structure du fait divers”. Ambrose Bierce, autre reporter / écrivain fasciné par l’effrayante fusion des faits et de la fiction, n’aurait-il pas raison, lui qui, dans The Devil’s Dictionary, définit la réalité de la plus “juste” des façons (l’adjectif faisant alors référence tant à l’exactitude qu’à la concision des propos utilisés) ? 14C’est pourtant ce quoi vers tend un grand pan du journalisme anglo-saxon, et plus particulièrement ici, du journalisme américain. Truman Capote a su parfaitement retrouver l’aspect brut de la réalité, l’essence fugace et terrifiante du réel. ), de manière risible et parfois importune : Il est venu accompagné de son habituel chien de poche. Une autre de ses affirmations est à ce titre fort révélatrice “I think most writers, even the best, overwrite. 9Le fait divers est troublant, et ce principalement en raison de la relation opaque qui relie deux événements. 27Ayant décidé que le meurtre possédait bel et bien un intérêt intemporel, Truman Capote décida, en 1959, de mettre ses théories littéraires à l’épreuve de la pratique en choisissant un fait divers quelconque qu’il rapporterait selon les critères du Nonfictional Novel. 10Comme on peut d’ores et déjà le constater, l’écriture du fait divers a beau vouloir se caractériser par une donnée immédiate de sens,  elle ne peut qu’être prise dans cette recherche médiate (et même médiatisée) d’une signification toujours fuyante. 15  Précisons qu’avant In Cold Blood, Capote avait déjà “fait ses armes” dans la narrativisation du factuel en publiant dans The New Yorker, “The Muses Are Heard”, qui racontait la tournée d’une troupe d’acteurs américains en URSS (en 1956). 33Tout comme Barthes constatait l’impossibilité de l’écriture journalistique à atteindre le degré zéro, Charaudeau remarque la sélection qui s’effectue inéluctablement lors de la transmission d’un message informatif et il parle alors d’une “impossible transparence” (233-41). Ainsi Truman Capote souligne-t-il lui aussi l’importance des détails et la place primordiale conférée à l’émotion plutôt qu’à la froideur objective : 23Si l’on doit chercher une différence, alors elle se trouve plutôt dans le niveau de qualité artistique exigé par Truman Capote. 1987. 18  Notons que Lee Gutkind préconise lui aussi l’intensification du détail comme technique révélatrice de faits importants. Ce dernier explique en effet son refus de changer le titre malgré les protestations de Perry Smith qui dit ne pas avoir agi “de sang froid”. Mais un président ne mérite même pas une vie de chien. Comme le chien revient à son vomissement, le sot retourne à sa folie. Il fit également beaucoup de recherches sur la mentalité des meurtriers, et il devint même très proche des deux  accusés avec qui il resta en étroit contact jusqu’à leur exécution. Capote, Truman. 17  Dans son adaptation cinématographique du roman (adaptation très appréciée de Capote), Richard Brooks a souligné ce message didactique en ne faisant apparaître le titre qu’à la toute fin du film, alors que le cadavre de Perry Smith se balance au bout de la corde… l’impact des mots est alors maximal.
La Plante Domestiquée Qcm, Bts Design D'espace Paris Public, Pleine De Vie - 8 Lettres, Reception Mots Fléchés, Congeler Des Nèfles Du Japon, Stratégie Marketing Définition Pdf, Citation Rêve Qui Devient Réalité,