By continuing to use this website you are giving consent to cookies being used. Présenté en 1992, le char russe T-90 et ses variantes restent toujours très populaires dans plusieurs armées du monde. Parmi ces armes figurent des missiles balistiques intercontinentaux, d’autres hypersoniques, ou encore des missiles de croisière à propulsion nucléaire Bourevestnik. Visit our, Le National Interest explique quel armement russe est un «hit à l’exportation», Un chat met le feu à ses croquettes, heureusement son maître est pompier, L’Ukraine immobilise 44 avions russes volant vers la Crimée, Sénégal: l’armée française installe ses quartiers à l’aéroport international Blaise Diagne, «Nous franchissons la barre des deux millions de cas de Covid-19», annonce Jérôme Salomon, L’«homme volant» français Vince Reffet meurt lors d’un entraînement à Dubaï — RT en français, «Le groupe Boko Haram n’aura plus d’existence en 2022» à une condition – exclusif, Une femme en urgence absolue après un coup de couteau à la gorge à Lyon, La structure de notre cerveau est proche de celle de l’univers, selon une étude, Le Pentagone réduira la présence militaire US en Irak et en Afghanistan, Olivier Véran reproche à Laurent Wauquiez un «effet d’annonce» sur sa campagne de tests, Macron critique le Conseil de sécurité — RT en français, Une drôle de visite de Mike Pompeo en France — RT en français, «Cours!»: vidéo d’un éboulement de falaise aux îles Canaries, ‘Welcome to Chechnya’ Gay Purge Documentary Now Streaming for Russian-Speaking Audiences. Seules des frappes depuis le sol avaient été démontrées par les Etats-Unis, la Russie, la Chine en 2007 et l’Inde en 2019, mais ces explosions créent des milliers de débris et les grandes puissances s’abstiennent de renouveler ces essais. if (d.getElementById(id)) return; «Je pense que nous ne le signerons pas d'ici la fin de l’année», a-t-il déclaré lors du forum militaro-technique Armée-2020. Pour le National Interest, un tel succès s’explique par les grandes performances de cette machine de guerre qui réunit les meilleures caractéristiques des chars soviétiques et des technologies dernier cri. «Tout ce que nous faisons (…) intègre l’espace à chaque étape», a dit le général Raymond. Surprise, la semaine suivante, ce satellite a libéré un sous-satellite, Cosmos 2543, capable de manœuvrer en orbite pour observer, inspecter ou espionner d’autres satellites. 14 novembre 2020 à 21 h 37 Course-poursuite au large de Cabo Negro; 14 novembre 2020 à 20 h 01 Nouvelles mesures restrictives dans cette ville marocaine; 14 novembre 2020 à 19 h 50 Le poste-frontière de Guerguarate rouvert; 14 novembre 2020 à 18 h 15 Bilan quotidien: 5.875 nouveaux cas, dont 2.254 à Casa-Settat; 14 novembre 2020 à 16 h 38 Fin 2019, l’armée russe a annoncé la mise en service de ses premiers missiles hypersoniques Avangard. La revue rappelle qu’initialement le char avait été conçu pour remplacer en même temps trois modèles soviétiques T-72, T-80U et T-62, tout en présentant une nouvelle plateforme pour le développement des futurs modèles de chars russes. Équipement [ modifier | modifier le code ] En 2017, l'armée russe détient encore des … Dernière mise à jour: 14:57 15.11.2020. Comme l’a affirmé le général Jay Raymond, le patron de la nouvelle Force de l’espace, «l’espace est un théâtre de guerre comme l’air, la terre et la mer». En orbite, les satellites filent dans le vide à des dizaines de milliers de kilomètres par heure, et le moindre choc entre un satellite et un objet peut percer un panneau solaire ou endommager ou détruire tout l’engin, selon la taille de l’objet. } L’incident russe pourrait être un message à Washington, en train de mettre en place la nouvelle Force de l’espace, décidée par Donald Trump dans un but affiché de domination. Ce sous-satellite s’est rapproché d’un satellite espion américain (USA-245), et d’un autre satellite russe, un jeu de chat et de souris en orbite facilement observable depuis le sol par les astronomes et par l’armée américaine, qui s’en est publiquement alarmée. Le tir est réussi », s’est félicité M. Guérassimov. Les Etats-Unis ont effectivement des satellites militaires manœuvrables en orbite, et qui peuvent libérer de plus petits satellites. Finalement, il y a un système des contre-mesures Shtora-1 qui sert à perturber les systèmes de ciblage ennemis, il comprend entre autres des grenades fumigènes à obscurcissement infrarouge et un récepteur d’alerte laser à 360 degrés. Un satellite russe a libéré un objet à une vitesse relative élevée, de l’ordre de 200 mètres par seconde, suffisant pour détruire d’autres satellites. Avec son canon lisse de 125mm 2A46M, le char est capable de tirer quatre types d’obus: antiblindage, sous-calibrés, à charge creuse et à charge brisante, sans oublier des missiles antichars guidés. if (typeof lazyloadScript === 'function') { Le char de combat principal russe T-90 équipe les troupes d’une dizaine de pays. En novembre 2019, la Russie a lancé un satellite, baptisé Cosmos 2542. Le 15 juillet vers 07H50 GMT, Cosmos 2543 (le sous-satellite, qui fait moins d’un mètre carré de surface, selon les militaires américains), a libéré un objet à une vitesse relative élevée, de l’ordre de 200 mètres par seconde, estime l’astronome Jonathan McDowell. On ignore si les Américains ont la capacité d’envoyer des projectiles à haute vitesse comme les Russes viennent de le faire, dit à l’AFP Brian Weeden, spécialiste de sécurité spatiale à la Secure World Foundation, à Washington. La capacité d’un satellite à en attaquer un autre était jusqu’à présent théorique. Le National Interest conclut que le T-90, ainsi que ses nombreuses variantes, sont un bon exemple d’un armement à la fois pratique et économique. Grâce au mécanisme de chargement automatique, la taille de l’équipage a été réduite à trois membres. «Là-haut, il n’y a jamais de petit accrochage». var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; Mais ces développements ne sont pas sans risque. En août 2019, une explosion avait tué sept personnes sur une zone de lancement. Présenté en 1992, le char russe T-90 et ses variantes restent […] (function(d, s, id) { Armement: Mystère sur le «projectile» russe lancé depuis l’espace. js = d.createElement(s); js.id = id; Le T-90M présente des mises à niveau plus radicales, dont une nouvelle génération du canon 2A46M, un moteur V-92S2F avancé capable de produire 1130-1300 chevaux, un système de contrôle de tir amélioré Kalina, un tourelleau télé-opéré et un système de navigation GLONASS pour le T-90MS. Les kalachnikovs AK-12, AK-15, AEK-971 et AEK-973 seront les armes de l'armée russe du XXIe siècle. Le National Interest explique quel armement russe est un «hit à l’exportation» Par Ivan Dubrovin. }); «Les Russes pourraient vouloir envoyer un message stratégique sur la vulnérabilité des systèmes américains», poursuit Brian Weeden. ... 25.07.2020 à 08:04. Le système de contrôle de tir amélioré du T-90 facilite un ciblage efficace dans des conditions de nuit et à des vitesses relativement élevées. fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); En 2020, on dénombre 12 armées, 1 corps d'armée, 10 divisions et 147 brigades. « L’équipement de notre armée et notre flotte avec des systèmes d’armement ultramodernes, qui n’ont pas d’équivalent dans le monde, va sans doute assurer les capacités défensives de notre pays à long terme », a souligné mercredi Vladimir Poutine. C’est ce qu’a redit le patron de la Space Force vendredi: depuis la guerre du Golfe, tout dans l’armée américaine, des avions aux fantassins, dépend de l’espace, pour la navigation, les communications, le renseignement. Credit:Source link, This website uses cookies. Quant à ses variantes pour l’exportation, le T-90A a un canon lisse amélioré, ainsi qu’un nouveau moteur V-92S2 et un système d’imagerie thermique. js.src = "http://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&appId=1452842338360549&version=v2.8"; Archives | Le chef de l’État-major russe, Valéri Guérassimov, REGISTRE DES PUBLICITÉS ÉLECTORALES FÉDÉRALES. Un tel essai d’un missile Zircon (du nom d’un minéral utilisé pour la joaillerie) a été effectué « pour la première fois », a souligné M. Guérassimov, lors d’une visioconférence avec M. Poutine, qui a célébré mercredi ses 68 ans. Pour le National Interest, un tel succès s’explique par les grandes performances de cette machine de guerre qui réunit les meilleures caractéristiques des chars soviétiques et des technologies dernier cri. lazyloadScript(".fb-comments, .fb-page, .fb-share-button, #share .facebook, .social-likes__widget_facebook", function() { Quoi qu’il en soit, la manœuvre signifie pour Washington une rare escalade militaire dans l’espace. La Russie a annoncé mercredi avoir testé avec succès un nouveau missile de croisière hypersonique, un essai salué comme un « grand évènement » pour « tout le pays » par le président russe Vladimir Poutine. Les Etats-Unis ont accusé jeudi la Russie d’avoir testé une arme anti-satellite lancée depuis l’espace, mais Moscou dément, appelant l’objet un «instrument spécial» d’inspection spatiale. Dans l’espace, la différence entre satellite et arme est donc théorique: quelle que soit sa fonction, l’objet E est de facto un «projectile» et donc une «arme», disent les Américains. « Les objectifs du lancement ont été remplis. 14:57 15.11.2020. « C’est un grand évènement non seulement dans la vie des forces armées, mais pour toute la Russie », a réagi Vladimir Poutine. Les satellites espions sont énormes, extrêmement coûteux et peu nombreux, dit-il. « Le temps du vol a été de 4 minutes et demie », le missile ayant atteint une vitesse de Mach 8, a-t-il précisé. Le missile Zircon lancé mardi depuis la Mer Blanche (Arctique russe) par la frégate Amiral Gorchkov a visé une cible maritime située à 450 km, dans la mer de Barents, a annoncé mercredi le chef de l’État-major russe, Valéri Guérassimov. La Turquie avait déjà acquis des antimissiles S … La Russie a développé ces dernières années une nouvelle génération d’armes, parmi lesquels des missiles présentés par M. Poutine comme « invincibles », sur fond des tensions envenimées avec l’Occident et notamment Washington. Tout d’abord, le T-72 lui a offert sa coque en acier soudé et son blindage composite sur la tourelle et les côtés. Baptisé «objet E» par les Américains, il est aujourd’hui encore en orbite et ne semble rien avoir heurté (en 2017, le même scénario s’était produit avec un autre appareil russe). Des experts occidentaux ont affirmé qu’il s’agissait de tests pour les missiles Bourevestnik. Le ministère russe de la Défense a en effet donné son feu vert le 25 janvier 2018 : ses soldats vont recevoir quatre nouveaux fusils d'assaut kalachnikov de nouvelle génération. Moscou, d’ailleurs, l’a implicitement reconnu en accusant Washington et Londres d’avoir des programmes de satellites d’inspection ou de réparation pouvant être détournés pour devenir des «armes anti-satellites». Américains et Russes auront l’occasion d’en parler directement, la semaine prochaine à Vienne, pour leur première réunion sur la sécurité spatiale depuis 2013. C’est l’équivalent d’une «balle» dans l’espace, a dit vendredi Christopher Ford, du département d’Etat. Ainsi, le T-90 associe la coque efficace, fiable et rentable du T-72 avec de nombreuses fonctionnalités de la série T-80. Ensuite, comme le T-80U, il a un blindage réactif explosif Kontakt-5. Le char de combat principal russe T-90 équipe les troupes d’une dizaine de pays. On ignore sa taille, sa forme et sa nature, mais cela ne change rien à sa dangerosité. }(document, 'script', 'facebook-jssdk')); Mais ces développements ne sont pas sans risque. En effet, cette machine de guerre se montre très efficace grâce à son solide blindage et ses armes polyvalentes, explique le National Interest. Le maître du Kremlin a dévoilé le développement de nouveaux missiles lors d’une adresse au Parlement en février 2019, en assurant que ceux-ci pourraient viser des cibles en mer et sur terre à une distance de 1.000 km et atteindre une vitesse de Mach 9. Fin 2019, l’armée russe a annoncé la mise en service de ses premiers missiles hypersoniques Avangard. Son patron, le général Jay Raymond, a répété son credo vendredi: «L’espace est un théâtre de guerre comme l’air, la terre et la mer». «La Russie ne dépend pas autant de ses satellites que les Etats-Unis, et les satellites russes sont loin d’être aussi chers», ajoute l’expert. «Mais ils pourraient sans doute le faire, s’ils le voulaient». Le T-90 est doté d’un système de protection à trois couches. En 2018, la France s’était plainte qu’un satellite russe se soit rapproché d’un de ses satellites militaires pour l’espionner (pour par exemple voir les technologies à bord), mais un satellite américain avait approché ce même satellite russe quelques jours auparavant.
Volkswagen 4x4 Nouveau, Perle Noire De Tahiti Signification, Maison Avec Piscine à Vendre, Jeanne Balibar Les Misérables, Ville La Plus Chaude Du Portugal En Hiver, Michaël Youn : Isabelle Funaro, Comment Mesurer La Performance Individuelle, Clin D'oeil Sextant,